De nouvelles forêts seront classées au Sénégal, une première depuis 1968

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le gouvernement sénégalais vient d’annoncer le classement au cours de cette année, d’une superficie globale de 75 000 hectares de forêt. C’est le premier projet de cet ordre au Sénégal depuis 52 ans. Ainsi le nombre de forêts classées de ce pays d’Afrique de l’Ouest passera de 168 à 178.

Le Sénégal compte revoir à la hausse sa superficie de forêts classées. « Macky Sall, le président de la République a l’ambition de procéder avant la fin de cette année, au classement de 10 forêts dans cinq régions du pays. Sois une superficie totale de 75 000 hectares de forêt », annonce Abdou Karim Sall, le ministre sénégalais de l’Environnement et du Développement durable.

II y a près de 52 ans que ce moyen de conservation de la biodiversité n’avait plus été engagé au Sénégal. Les premières opérations de classement de forêt dans le pays remontent à 1930. Après l’indépendance du Sénégal en 1960, les autorités d’alors ont procédé huit années après (1968), au classement de cinq nouvelles forêts portant à 168, le nombre de forêts classées. Ce nombre sera porté à 178 forêts classées, une fois que l’annonce du ministre sera suivie d’effets. Abdou Karim Sall s’exprimait ainsi le 27 août 2020, à l’occasion du lancement de la campagne communale de reboisement de Thiadiaye, localité semi-aride située à l’ouest du Sénégal.

Le PSE vert de reforestation du Sénégal est en cours d’exécution

Plusieurs autres communes du Sénégal sont également en pleines campagnes de reboisement. C’est le cas de Kaolack et de Kaffrine au centre du pays, où les campagnes ont été lancées respectivement les 27 et 28 août 2020. À travers ces campagnes communales de reboisement, les autorités sénégalaises ambitionnent planter près de 20 millions d’arbres sur le territoire national, afin de concrétiser la politique environnementale du président de la République.

Après sa réélection en 2019, le président sénégalais Macky Sall, a lancé un programme d’investissements de 50 milliards franc CFA (un peu plus de 76 millions d’euros) dédié à l’initiative Plan Sénégal émergent — vert (PSE vert) de reforestation durable du territoire national. Ce programme qui prévoit entre autres la mise en place de l’Agence sénégalaise de protection des forêts (ASP-F) est réalisé en collaboration avec les collectivités territoriales, en particulier celles des zones semi-arides du pays. Et pour veiller à la sécurité des zones boisées et reboisées, la Direction des eaux et forêts et des parcs nationaux a récemment recruté quelque 600 nouveaux agents.

Lire Plus:  Le Président Macky Sall répond aux questions des internautes
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Plus Populaires