Dakar 2022 – De Grands Pas En Avant Pour Les Premiers Jeux Olympiques De La Jeunesse Organisés En Afrique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Jeux Olympiques Dakar 2022
L’ÉQUIPE DE DAKAR 2022 A PU ÉCHANGER AVEC DES REPRÉSENTANTS DE LA COMMISSION DE COORDINATION DU COMITÉ INTERNATIONAL OLYMPIQUE (CIO) LORS DE LA PREMIÈRE VISITE DE CELLE-CI  DANS LA CAPITALE SÉNÉGALAISE DEPUIS L’ATTRIBUTION DES 4ES JEUX OLYMPIQUES DE LA JEUNESSE D’ÉTÉ.

Dakar, Sénégal, a été choisie comme hôte par le CIO voici un peu plus d’un an pour sa vision de  créer un projet de transformation qui met en lumière l’émergence de la ville, du pays et du continent et place la jeunesse au premier plan de sa planification stratégique.

Au cours d’une visite de trois jours qui s’est achevée aujourd’hui, le CIO et Dakar 2022 (Jeux Olympiques Jeunesse) ont passé en  revue tous les aspects des préparatifs. Parmi les points saillants, citons la présentation par un groupe de travail spécifique des réflexions qui permettront de réaliser leur vision, leur mission et leurs objectifs, ainsi qu’un plan d’héritage ambitieux pour assurer que les JOJ profiteront à la ville, au pays et au continent tout entier longtemps après la fin des Jeux.

En phase avec le “Plan Sénégal Émergent” établi par le gouvernement sénégalais, Dakar 2022 vise non seulement à placer le Sénégal sur la carte mondiale des événements sportifs internationaux mais aussi à mettre en valeur le meilleur de l’Afrique, ouvrant ainsi la voie à de futures initiatives sur le continent.

La planification détaillée avance bien dans le cadre de la co-construction du plan de l’édition Dakar 2022 (Jeux Olympiques Jeunesse) , une nouvelle façon de travailler, inspirée de l’Agenda olympique 2020 et de la nouvelle norme adoptés par le CIO, selon laquelle l’équipe locale œuvre en partenariat étroit avec les équipes du CIO pour dresser une feuille de route commune jusqu’à la période effective des Jeux, élaborer plusieurs concepts pour la configuration et le fonctionnement des sites sélectionnés tout en tirant parti des connaissances et systèmes hérités des JOJ précédents.

La commission de coordination a été particulièrement impressionnée par le niveau d’anticipation et de détail adopté jusqu’à présent dans la planification de chaque tâche du projet.

Deux des trois zones de compétition ont été inspectées, à savoir le centre-ville de Dakar et le quartier futuriste de Diamniadio devant accueillir près d’un tiers des sports au programme, ainsi que le village olympique de la jeunesse, lequel sera converti après coup en résidences universitaires. Les travaux de terrassement ont déjà été effectués et la construction est en bonne voie. Plusieurs épreuves des JOJ auront également lieu dans la ville de Saly, dont des représentants étaient présents à cette réunion de trois jours.

La durabilité étant au cœur du projet avec notamment l’utilisation du plus grand nombre possible d’installations existantes, le CIO a salué la qualité des sites proposés et la planification détaillée mise en place pour certains chantiers de rénovation qui permettront de livrer en milieu urbain un programme sportif passionnant, axé sur les jeunes. Les acteurs de Dakar 2022 (Jeux Olympiques Jeunesse) ont également mis l’accent sur leur intention de compter largement sur les transports publics et le chemin de fer pour les déplacements de tous les participants. 

Nawal El Moutawakel, membre du CIO au Maroc siégeant à la commission de coordination des JOJ de Dakar 2022, a déclaré : “Il est vraiment exaltant de voir le premier événement olympique en Afrique prendre ainsi forme devant nos yeux. Toutes les équipes sur place ont fait de gros progrès en lien avec leur objectif de présenter un Sénégal moderne et dynamique à travers les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2022. »

« Après cette première visite, nous sommes convaincus que la coopération très étroite entre l’équipe de Dakar 2022, le Ministère des Sports, le Comité national olympique et sportif sénégalais (CNOSS), les   villes de Dakar, Diamniadio et Saly, les  fédérations sportives nationales et les équipes du CIO permettra d’offrir une expérience olympique extraordinaire, non seulement à tous les jeunes athlètes participants, mais aussi au Sénégal et à l’Afrique. Nous apprécions également le solide soutien du président Macky Sall », a-t-elle ajouté.

Ibrahima Wade, coordinateur général de Dakar 2022, a confié pour sa part :  » Nous avons été ravis de partager avec les membres de la commission de coordination du CIO les résultats de tout le travail qui a été fait au cours des douze derniers mois, dans le cadre d’une approche de co-construction entre les équipes du CIO et celles du CNOSS et de Dakar 2022″. Et de conclure : « Il faut reconnaître que nous avons fait des avancées importantes dans la préparation du projet Dakar 2022 et le meilleur gage, c’est la satisfaction qui a été exprimée par les membres de la commission de coordination au terme de leur visite. »

En plus de présenter les étapes clés et le cadre de la structure du comité d’organisation qui sera maintenant renforcée, l’équipe de Dakar 2022 a également souligné le soutien en place dont elle bénéficie de la part des gouvernements à tous les niveaux, lequel sera fondamental pour le succès des Jeux, ainsi que l’existence de groupes de travail composés de plus de 100 personnes engagées dans le projet.

En souhaitant la bienvenue aux membres de la commission de coordination, Mamadou Diagna Ndiaye, président du CNOSS et membre du CIO, a relevé :  » Dans l’esprit de partenariat qui caractérise ces JOJ, l’équipe de Dakar 2022 (Jeux Olympiques Jeunesse) a par ailleurs signé récemment plusieurs accords de coopération avec, entre autres, le comité d’organisation de Paris 2024 et l’Agence Française de Développement (AFD) dans des secteurs de co-construction et de partage des connaissances dans l’intérêt mutuel de chaque édition des Jeux ». Et de poursuivre : « J’ai beaucoup apprécié la démarche de co-construction avec le CIO et nous avons retenu ensemble de faire prévaloir cet esprit de partenariat tout au long du processus de gestion du projet Dakar 2022 ». 

Le Comité International Olympique est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires, qui s’engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l’équivalent de 3,4 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

Source: Olympic

Lire Plus:  La lutte sénégalaise attire de plus en plus d’occidentaux malgré la polémique !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

magazine terra senegal

Le Plus Populaires