Au Sénégal, de jeunes entrepreneurs misent sur la culture de la fraise

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

La culture de la fraise est un défi dans les pays d’Afrique subsaharienne. Au Sénégal, de jeunes entrepreneurs se sont spécialisés dans cette activité dans les zones de Thiès et de Niayes, grâce au développement de nouvelles techniques de production et à l’introduction de nouvelles variétés.

Au Sénégal, la culture de la fraise a un potentiel croissant. Dans la région de Thiès, Souleymane Agne s’est donné pour défi de produire des fraises biologiques et sucrées. Pour y parvenir, il nourrit ses plantes avec 3 éléments essentiels, à savoir l’azote, le phosphore et la potasse.

L’exploit de Souleymane Agne est le résultat de 5 années de recherches et d’essais, pendant lesquelles il a testé plusieurs fois cette culture sur une petite superficie. En 2016, il fonde l’entreprise Bio-Agripôles et met sur le marché des fraises commercialisées sous la marque Fraisen, un réseau regroupant des producteurs venus de 9 pays africains.

Aujourd’hui, Souleymane possède une plantation de 2 000 m2 où il cultive des fraises avec son associé. En plus de satisfaire la demande locale, il exporte son produit dans la sous-région, notamment la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Cameroun et le Ghana. Il ambitionne de remplacer progressivement les fraises importées vendues dans les grandes surfaces du pays.

Un autre jeune entrepreneur a décidé de se lancer dans la culture de la fraise, cette fois-ci dans la zone de Niayes. Salif Ba, 26 ans, possède une plantation de 2 hectares où il pratique la culture sous serres et utilise uniquement des engrais organiques. Outre la production de fraises, le jeune entrepreneur qui dirige aujourd’hui l’entreprise Dfraise, ambitionne de proposer des produits dérivés fabriqués localement.

La culture de la fraise est possible au Sénégal grâce aux nouvelles techniques de production comme la culture hors-sol et sous abri, et à l’introduction de nouvelles variétés. Ces techniques ont permis d’augmenter le rendement et la qualité. Selon le site Sénégal Export, le Sénégal a produit environ 8 tonnes de fraises en 2019, occupant ainsi la 5ème place des pays producteurs en Afrique derrière le Maroc, la Tunisie, le Kenya, et le Burkina Faso.

Lire Plus:  Des artistes composent un single pour sensibiliser sur le Covid-19
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Plus Populaires