Fabrication de vaccins au Sénégal : L’Allemagne contribue à hauteur de 20 millions d’Euros au projet Madiba

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Dans le cadre de sa visite officielle au Sénégal, Dr Frank-Walter Steinmeier, Président de la République fédérale d’Allemagne, a visité ce mardi le site du projet MADIBA situé à Diamniadio. Lequel projet Madiba a pour objectif de produire à terme 300 millions de doses de vaccins par an (vaccins anti-Covid), avec une extension à la production d’autres types de vaccins qui concernent le programme élargi de vaccination. Le coût global du projet est estimé à 200 millions de dollars US (plus de 114 milliards FCFA) et l’usine de production est actuellement en cours de construction à Diamniadio. Cela, avec une contribution de 20 millions de dollars de L’Allemagne.

« Le gouvernement du Sénégal est derrière l’Institut Pasteur de Dakar et mobilise les ressources. Pour le moment, l’Etat a mis 12 millions de dollars de son budget dans le projet. Il a octroyé ce site de 3 hectares. Demain l’Etat va rajouter 10 millions d’euros et d’ici la fin du mois de mai, si les bailleurs tardent à venir, l’Etat va rajouter 65 millions d’euros soit près de 40 milliards de francs CFA. L’Etat est derrière ce projet et n’hésitera pas autant de fois que ça sera nécessaire de mettre la main à la poche pour que nous puissions respecter le rendez-vous », a expliqué le ministre Amadou Hott. Pour lui, « le rendez-vous est important, c’est de produire la matière première d’ici le mois de juin et en espérant que le produit fini fabriqué entièrement au Sénégal sera prêt d’ici la fin de l’année ou l’année prochaine ».

Ce projet, note le directeur général de l’institut Pasteur, « s’inscrit dans la vision que s’est fixée l’Union africaine et veut produire d’ici 2040, 60% des vaccins en Afrique à partir des 1% qui existent aujourd’hui. C’est dans ce contexte que le projet Madiba est construit avec un objectif d’arriver à une autonomie dans le domaine des vaccins ».

Il s’agit de faire 50 millions de doses vers la fin de cette année et ensuite à partir de l’année prochaine une capacité de 300 millions de doses. Pour le projet qui s’occupe de fièvre jaune, il va faire 10 millions l’année prochaine et 30 millions par an de manière régulière. A noter que le Sénégal est l’un des rares pays au monde à faire un vaccin contre la fièvre jaune et le seul qualifié par l’OMS au niveau de l’Afrique.

Lire Plus:  Macky Sall vacciné contre le Covid-19
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le Plus Populaires