Covid-19 : le Sénégal a acheté 200 000 doses de vaccin à la Chine pour un montant 3,7 millions de dollars

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

L’Etat sénégalais a acheté 200 000 doses du vaccin chinois Sinopharm pour un montant total estimé à 3,7 millions de dollars.

Le gouvernement sénégalais a débloqué 2,2 milliards de francs CFA pour l’acquisition de 200.000 doses de vaccin contre le Covid-19 auprès du groupe pharmaceutique chinois Sinopharm, rapporte le quotidien Le Soleil dans son édition de vendredi. Selon le journal, le ministère des Finances et du Budget a exécuté une commande faite par le département de la Santé et de l’Action sociale, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. « L’Etat du Sénégal a payé l’intégralité des 200.000 doses à la firme chinoise. Cette commande est certainement attendue dans les 10 prochains jours pour permettre le démarrage de la vaccination des personnes vulnérables, le personnel de santé, entre autres », précise Le Soleil.
Le journal, citant le coordonnateur du Programme élargi de vaccination (PEV), le docteur Ousseynou Badiane, annonce que le Sénégal attend de même 1.300.000 doses du laboratoire britannique AstraZeneca. Ce vaccin développé en partenariat avec l’Université d’Oxford se distingue par des conditions de conservation plus souples, qui permettraient de simplifier le parcours vaccinal et d’augmenter les capacités journalières de vaccination.  Mercredi, en Conseil des ministres, le chef de l’Etat, Macky Sall, a invité à redoubler de vigilance face à la propagation du Covid-19 et demandé « la mobilisation sociale, nécessaire au lancement sur l’ensemble du territoire national, des campagnes de vaccination, à la fin du mois de février 2021 au plus tard ». Il a insisté sur la nécessité d’anticiper dans ce domaine et d’agir avec diligence, au regard des effets de la pandémie de Covid-19 sur l’économie et l’équilibre de la société.  Il s’agit, « dès lors, d’accélérer les procédures, de mobiliser toutes les ressources humaines et financières requises, afin de vacciner, dans les meilleurs délais, les populations cibles prioritaires identifiées ». Le chef de l’Etat a demandé, à ce titre, au ministre de la Santé et de l’Action sociale, en relation avec le ministre des Finances et du Budget et les ministres concernés, « de prendre toutes les dispositions sanitaires, logistiques, financières et de mobilisation sociale, nécessaires au lancement sur l’ensemble du territoire national, des campagnes de vaccination, à la fin du mois de février 2021 au plus tard ». Il a demandé par ailleurs, au ministre de la Santé et de l’Action sociale, de « sensibiliser davantage les acteurs de la santé et les populations, sur le respect des rendez-vous médicaux et la fréquentation régulière des structures de santé, tout en veillant particulièrement sur le déroulement optimal du PEV ». Macky Sall a invité enfin le ministre de la Santé et de l’Action sociale à « faire un point hebdomadaire en Conseil des ministres, sur les statistiques de vaccination Covid-19 au niveau national et international ».

Lire Plus:  Le Parc des Technologies Numériques apporte sa contribution face au Covid-19
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Plus Populaires