Cette technologie carolo qui divise le coût des vaccins par cinq sera utilisée au Sénégal

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

La plateforme NevoLine d’Univercells (Jumet, Charleroi) fabriquera des vaccins abordables contre rougeole-rubéole au Sénégal. La technologie carolo permet déjà de diviser le coût des usines et de chaque dose produite par cinq minimum. Or, la production de vaccin est un des grands enjeux de l’Afrique.

A Jumet, Exothera, filiale du groupe Univercells, a installé des lignes de production NevoLine qui permettent de fabriquer à moindre coût des vaccins – jusqu’à dix fois moins cher par dose et en utilisant 15% de la superficie nécessaire seulement. Une technologie mise au point par Univercells, justement, et dans laquelle la fondation Bill&Melinda Gates avait massivement investi il y a quelques années.

Après un partenariat avec le Ghana, c’est maintenant au Sénégal, à Dakar, que NevoLine s’exporte. L’institut Pasteur y produira des vaccins contre la rougeole et la rubéole. « En fabriquant des vaccins et des diagnostics abordables, la région fera un pas de plus pour la préparation aux épidémies et la vaccination systématique. Cela aidera les pays de la région à renforcer leur autonomie et à fournir à chaque enfant les vaccins qui lui sauveront la vie », indique le Dr Amadou Alpha Sall, PDG de l’Institut Pasteur de Dakar (IPD), qui s’est aussi associé à Batavia Bioscience. José Castillo, co-fondateur d’Univercells, nous disait récemment que seuls une poignée de pays du continent africains pouvaient se permettre de produire des vaccins, ce qui causait de grandes difficultés pour les pays. Mais avec NevoLine, qui coupe le prix d’installation et le prix de production, cela pourrait bien changer à l’avenir.

Pour celles et ceux qui l’ignoreraient, la Belgique est un des pays les plus innovants du monde dans le domaine des vaccins. Univercells, entreprise installée à Charleroi (Jumet), s’est spécialisée dans les techniques de fabrication. Elle a pour ambition d’encore progresser en utilisant la technique ARN, pour réduire le coût actuel des vaccins par un facteur 100.

Lire Plus:  Vaccins anti-covid : Le Sénégal livre ses premières doses en juin
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Plus Populaires