Souveraineté numérique : le Sénégal accueille le Datacenter Onix

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

L’écosystème numérique sénégalais s’enrichit d’une nouvelle infrastructure. Il s’agit du Datacenter Onix. Un outil à la pointe de la technologie.

Onix s’installe au Sénégal. S’ajoutant à son centre de données Tier IV existant au Ghana, le nouveau centre de données est stratégiquement situé à Dakar, au Sénégal, à la station d’atterrissage du câble 2Africa (“CLS”). Le câble 2Africa est long de 45 000 km et relie l’Afrique, l’Europe et l’Asie. Pour Mamadou Kébé, Directeur général d’ONIX Sénégal qui s’exprimait au lancement officiel, « nous vivons à l’ère de l’information, où les données jouent un rôle crucial dans les entreprises et la vie de tous les jours. Les datacenters sont donc de plus en plus importants pour stocker, protéger et traiter ces données ».

Poursuivant, il indique que cette infrastructure est le fruit de plusieurs années d’études et de développement mais surtout le fruit d’un partenariat entre le groupe La COLOMBE et ONIX Datacenter pour offrir les meilleures technologies et les meilleures performances aux entreprises et aux utilisateurs du Sénégal et de la sous-région. « Ce centre de données est un investissement important pour notre entreprise, et nous sommes fiers de l’avoir construit ici, au Sénégal. La station d’atterrissage en tant que point de passage obligatoire pour les câbles sous-marins internationaux, est un emplacement idéal pour notre datacenter, elle nous permet de nous connecter facilement à des marchés mondiaux et de fournir des services de haute qualité à nos clients », a-t-il indiqué.

Selon lui, cette position offre une connexion rapide et fiable à internet via le câble 2AFRICA. Ce qui permettra aux entreprises et aux utilisateurs de bénéficier d’une vitesse de transmission de données plus élevée et d’une latence plus faible. « De par sa position, ce nouveau centre permet à l’État du Sénégal d’être le 3e pays au monde derrière les États-Unis et la France à bénéficier d’une telle infrastructure », a ajouté M. Kèbè.

Lire Plus:  Le Sénégalais Amat Cama, étoile montante de la sphère des hackers
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Plus Populaires