Une Maison Senghor va enfin ouvrir au public au sud de Caen

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

La ville de Verson a accepté l’héritage de la maison Senghor, ce qui lui donne la possibilité de l’ouvrir au public. Premières visites lors des journées du patrimoine.

En juillet 2022, un peu plus de deux ans après le décès de Colette Senghor, la Ville de Verson, près de Caen (Calvados), est devenue propriétaire du domaine de l’illustre couple franco-sénégalais. En acceptant le legs, la ville s’est engagée à respecter les termes du testament rédigé en 2009 par la veuve du poète-président :

Que cet ensemble soit transformé en une maison du poète à la mémoire et à l’œuvre de mon époux Léopold Sédar Senghor, à travers la conservation, la préservation, la valorisation et la diffusion de ce patrimoine versonnais. Que cette maison du poète soit un lieu vivant accessible au public (…) Je veux qu’apparaisse le nom de Betteville.


Un travail de sauvegarde dans la maison
Homme politique et homme de lettres, Léopold Sédar Senghor, chantre de la Francophonie, entrera à l’Académie française en 1983. De villégiature, la maison normande de son épouse deviendra lieu de vie où furent reçues quelques personnalités politiques et littéraires. Prenant part de temps à autre à la vie versonnaise, le couple discret a tissé un lien indéfectible avec la commune et ses habitants.

Lire Plus:  Réouverture du parc de Niokolo Koba


Dans la maison, un travail de sauvegarde et d’inventaire a déjà été effectué sur une partie des biens et archives. Un comité scientifique et culturel, présidé par Souleymane Bachir Diagne, philosophe sénégalais de renommée internationale, a été institué afin de définir un projet de valorisation du patrimoine immatériel et de la maison Senghor à Verson.


En 1995, Léopold Sédar Senghor posait la première pierre du centre culturel de Verson, l’espace qui porte son nom. ©Archives Verson
Aux côtés de ses partenaires, parmi lesquels la DRAC, la Région Normandie, l’IMEC, Caen la Mer, l’Université de Caen, Verson entend « résolument faire vivre et résonner son histoire avec le couple senghorien, au-delà de sa disparition. Elle se donne ainsi les moyens de répondre au devoir moral qu’elle s’est fixée de défendre et promouvoir le patrimoine avant tout intellectuel et de valeurs universelles de Léopold Sédar Senghor ».

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le Plus Populaires