Lancement des classes préparatoires aux grandes écoles : le Sénégal trace une nouvelle voie d’accès aux écoles d’ingénieurs

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le Chef de l’Etat, Macky Sall a présidé à Thiès hier, jeudi 26 octobre, le lancement officiel des Classes préparatoires aux grandes écoles et la pose de la première pierre du complexe CPGE. Implantées sur le site de l’École Polytechnique de Thiès en attendant la fin des travaux, les classes préparatoires devront permettre aux élèves de rester au Sénégal et d’accéder aux écoles d’ingénieurs.

C’est parti pour deux années de formation en deux filières que sont Mathématiques, Physique et Sciences de l’Ingénieur et Physique, Chimie et Sciences de l’ingénieur pour 50 élèves sélectionnés parmi 500 candidats. Le Président de la République Macky Sall a procédé hier, jeudi 27 octobre, au lancement officiel des Classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). « Nous visons un triple objectif. D’abord, il s’agit de renforcer et de diversifier l’offre pédagogique de notre système éducatif, ensuite de donner l’option à nos brillants bacheliers de poursuivre leurs études dans leurs propres milieux sociaux affectifs avec les standards de qualité requis en réduisant les risques de déperdition liés aux études à l’étranger d’autant plus que pour la plupart des jeunes bacheliers, il s’agit du tout premier séjour loin de la famille », a déclaré Macky Sall.

Poursuivant son propos, il a ajouté : « Enfin, il s’agit pour l’Etat de minorer la fuite des cerveaux après avoir tant dépensé en ressources financières et en bourses d’excellence. A titre d’exemple, entre 2014 et 2021, 80% des bénéficiaires des bourses d’excellence admis dans les classes préparatoires sont restés à l’étranger or en tant que pays en construction, nous avons assurément besoin de nos meilleurs cerveaux ». En effet, les CPGE tracent une nouvelle voie d’accès aux écoles d’ingénieurs. « Désormais, les CPGE chez nous serviront de réceptacles appropriés pour ouvrir à nos meilleurs élèves des filières Mathématiques, Physique, Sciences de l’ingénieur, des filières techniques, mais également l’accès par voie de concours aux prestigieux établissements de formation comme l’Ecole polytechnique de Thiès, l’Ecole militaire de santé pour ne citer que celles-là ». A en croire Macky Sall, « cette initiative de créer les Classes préparatoires aux grandes écoles vient conforter la vocation de la cité du rail d’être un pôle scolaire et universitaire de rang international, un pôle déjà riche de de l’Ecole nationale supérieure de l’agriculture de Thiès» etc.

S’adressant aux élèves, le Président de la République leur a demandé de rester « concentrés » sur les études. Il les a rassurés sur les bonnes conditions d’études. « Je vous exhorte à redoubler d’efforts, à faire preuve d’esprit, de résilience et d’abnégation dans les études et en pensant à tous les sacrifices que vos parents ont consentis pour que vous soyez au rendez-vous de l’excellence et c’est en restant concentrés sur vos études que vous rendez les meilleurs hommages à vos parents. L’Etat vous y aidera en vous mettant dans les meilleures conditions de vie et d’études notamment par l’octroi d’une bourse d’excellence à tous les élèves, la prise en charge de votre hébergement, l’aménagement d’un cadre de vie propice, la mise en place d’équipements aux Classes préparatoires y compris des laboratoires modernes, un encadrement de qualité assuré par des enseignants expérimentés, dévoués et motivés », a fait savoir Macky Sall.

Le Chef de l’Etat n’a pas manqué d’insister sur son « engagement renouvelé de faire de l’éducation et de la formation le soubassement du capital humain indispensable à tout processus de développement économique et social ». « L’enseignement technique et professionnel soutenu par les sciences et technologies doit jouer un rôle de premier plan à tous les niveaux d’activités orienté vers le développement. Il nous faut plus d’ingénieurs, de techniciens intermédiaires et de main d’œuvre qualifiée formée à bonne école. C’est pourquoi M le Directeur de l’Ecole polytechnique de Thiès, je vous encourage à atteindre cet objectif au moins de 200 ingénieurs polytechniciens de Thiès par an à terme. Les mêmes objectifs seront fixés aux autres écoles, je pense à l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar mais également aux autres instituts et écoles de formation supérieurs », a soutenu Macky Sall. Macky Sall qui a salué les performances du système éducatif sénégalais, soutient que « ’Etat continuera de consacrer les moyens nécessaires à cette fin ».

Lire Plus:  Quand des artistes africains inspirent IKEA !
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Plus Populaires