Des graffeurs au Sénégal sensibilisent aux gestes-barrières contre le coronavirus

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Au Sénégal, les autorités ont pris une série de mesures pour éviter la propagation du virus : port du masque obligatoire dans les lieux publics, interdiction de rassemblement et couvre-feu de 20h à 6h. Elles insistent aussi sur la nécessaire « distanciation sociale » pas toujours simple dans des quartiers à très forte densité.

Dans la commune de la Médina, dans la capitale Dakar, le célèbre graffeur Docta et des volontaires font des marquages au sol, pour espacer les files d’attente devant les commerces.

Les dessins et les couleurs sensibiliseraient mieux que les mots, une manière de participer à la lutte pour les artistes graffeurs. Si le graffiti est un art contestataire, en cette période de coronavirus, il se met son art au service de la population, pour sensibiliser, à sa manière, contre le Covid-19. Il remercie au passage tout le personnel soignant.
Il a inscrit plusieurs message sur une fresque murale d’une dizaine de metres dans la capitale sénégalaise, aujourd’hui c’est sur le sol qu’il laisse son emprunte, pour faire respecter les mesures de distanciations sociales, comme devant une boulangerie du quartier de la Médina, à Dakar.

Docta (docteur des murs) basé à Dakar, est un des pionniers du graffiti au Sénégal et fondateur du collectif Doxandem Squad.

Lire Plus:  Au Sénégal, une compétition automobile féminine pour combattre les clichés
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Plus Populaires