Sénégal : l’exécutif lance un centre de transformation de poissons à Joal-Fadiouth

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Au Sénégal, la pêche joue un rôle socio-économique important. Ce secteur qui participe activement à la satisfaction des besoins de consommation en protéine animale attire de plus en plus d’investissements sur le segment de la transformation. 

Au Sénégal, Pape Sagna Mbaye, le ministre des Pêches et de l’Économie maritime, a procédé le 25 mars dernier à l’inauguration d’un centre de transformation de produits halieutiques basé dans la commune de Joal-Fadiouth.

D’un coût total de 555 millions de Fcfa (900 000 $), la nouvelle unité est construite et équipée par le Conseil Sénégalais des Chargeurs (COSEC). S’étendant sur une superficie de 0,63 hectare, elle abrite entre autres installations, 7 magasins de stockage, 5 hangars comportant au total 53 fours améliorés et traditionnels pour le fumage des poissons ou encore des bâtiments administratifs.

Selon les autorités, ce nouvel investissement devrait contribuer à l’amélioration des conditions de travail des femmes transformatrices de poissons de la région, à la création d’emplois et à la labellisation des produits pour faciliter l’accès au marché africain dans un contexte d’opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf).  

Il faut noter que la commune de Joal-Fadiouth est un hub pour le commerce de produits halieutiques frais et transformés dans le pays. Selon les données de l’exécutif, environ 30 000 tonnes de poissons séchés et d’autres produits halieutiques sont transformés annuellement dans la ville pour une valeur estimée à 32 milliards FCFA (52,7 millions $).

« Le choix de Joal pour abriter cette aire de transformation de poissons n’est pas fortuit, car la localité abrite l’un des plus grands ports de pêche artisanale du pays », a déclaré M. Mbaye.

Au Sénégal, le secteur de la pêche contribue à hauteur de 3 % au PIB et emploie environ 600 000 personnes.

Lire Plus:  LE FSCA, ‘’Une plateforme importante et dynamique de dialogue’’ selon les présidents Macky Sall et Xi Jinping
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Plus Populaires