Partenariat stratégique entre l’ADEPME et le Comité national de Suivi du Contenu local (CNSCL)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le Comité national de Suivi du Contenu local (CNSCL) et L’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME) ont signé mercredi 24 août 2022  à Dakar, une convention portant sur la mise en place d’un partenariat stratégique. L’objectif de cette convention est de fortifier le secteur privé national afin qu’il puisse saisir les opportunités issues du secteur pétrolier et gazier.

Les termes de cet accord portent sur la mise en place d’un programme de développement et d’accompagnement pour mettre à niveau les entreprises et faire en sorte qu’elles soient éligibles, de manière à répondre aux normes et d’avoir accès au marché des hydrocarbures. Ont précisé les deux parties. 

« Ce partenariat participe à donner la possibilité d’identifier les entreprises potentiellement éligibles à ces dits marchés. C’est aussi identifier celles qui ne le sont pas. Pour celles-ci, il sera question de mettre en œuvre des programmes d’accompagnement qui leur permettront de l’être et de se renforcer », a indiqué Idrissa Diabira, Directeur Général de l’ADEPME.

«L’objectif c’est de faire en sorte d’atteindre l’objectif de 50% de contenu local en 2030, afin d’en faire un modèle d’Africa dream et un modèle de bénédiction des hydrocarbures pour le pays », a-t-il ajouté.

Dans le domaine des hydrocarbures, la loi recommande, au niveau du secrétariat technique du Comité national de suivi du contenu local, de mettre en place un guichet unique qui regroupe l’ensemble des structures étatiques qui ont quelque chose à apporter aux entreprises dans le processus de mise à niveau dont l’installation est prévue pour ce 25 août. 

Ce guichet unique permettra entre autres d’informer, d’identifier et d’auditer  les capacités des entreprises  pour ainsi led  préparer à capter les opportunités issues du marché. Ont précisé les responsables du CNSCL. 

« Le modèle sénégalais de contrats pétroliers est basé sur le partage de revenus. C’est donc aux compagnies qui viennent entreprendre les recherches de réaliser tous les investissements. Et s’il y a découvertes, on partage les revenus. 70 % des recettes sont affectées au remboursement des investissements et 30 % considérés comme le profit prime », a souligné Mor Ndiaye Mbaye, Secrétaire Technique du CNSCL, en marge de la signature de convention. 

Et  le Secrétaire Technique du CNSCL d’ajouter: « le contenu local vise donc à capter la moitié de ces 70 % dans notre économie. Pour réaliser ce travail, l’expertise de l’ADEPME, va nous permettre de gagner beaucoup de temps et optimiser les ressources ». 

Lire Plus:  De nouvelles forêts seront classées au Sénégal, une première depuis 1968
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le Plus Populaires