Le Sénégal rouvre ses frontières aériennes

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le Sénégal a rouvert ses frontières aériennes après quatre mois de fermeture à cause du Covid-19, avec l’arrivée à l’aéroport international de Dakar mercredi à 00H00 (locales et GMT) d’un vol d’Air Algérie, a-t-on appris auprès du ministère des Transports aériens.

L’annonce de la reprise des vols internationaux avait été faite par le Chef de l’Etat, Macky Sall, dans une adresse à la nation, le 29 juin.

Six autres vols internationaux, au départ et à l’arrivée de la principale plate-forme aéroportuaire sénégalaise, sont prévus mercredi, selon un planning du ministère. «Je confirme que tout se déroule bien», a affirmé le directeur des Transports aériens du ministère, Omar Khassimou Dia.

La reprise des vols internationaux a été accompagnée d’un protocole sanitaire imposant des obligations aux compagnies aériennes volant à destination du Sénégal, selon un document du ministère. Le passager en partance pour le Sénégal doit par exemple «présenter l’original d’un certificat de test Covid-19 négatif datant de moins de sept jours délivré par un laboratoire agréé» par l’État où il a commencé son voyage.

Des vols commerciaux internationaux destinés au rapatriement avaient continué à partir et arriver par intermittence à Dakar après la fermeture des frontières aériennes. Les frontières terrestres et maritimes restent fermées.

Le Sénégal a levé fin juin le couvre-feu et l’état d’urgence instaurés contre le Covid-19 en mars. Les restrictions imposées par le coronavirus ont provoqué des protestations comme dans plusieurs pays de la sous-région. des mesures qui avaient été prise sur la base des recommandations des professionnels de la santé et de l’Organisation mondiale de la santé, pour rompre la chaîne de transmission du Covid-19.

Lire Plus:  Les étudiants en médecine se mobilisent face au coronavirus

Mi avril, Alioune Sarr a annoncé l’octroi de 77 milliards de Fcfa aux secteurs du tourisme et des transports aériens, dans le cadre du Plan de résilience économique et sociale, auquel l’Etat a alloué 1000 milliards, pour atténuer les conséquences économiques de la propagation du Covid-19.

Quarante-cinq milliards déduits de ce montant devraient être affectés à Air Sénégal, pour soutenir son plan de développement, avait-il précisé.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *