La Senelec connecte l’usine d’eau potable de KMS 3 au réseau électrique

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Une ligne électrique de 30 km est en construction dans la localité de Keur Momar Sarr au nord-ouest du Sénégal. Selon le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), Charles Fall, la ligne haute tension sera prête au plus tard en novembre 2020 et permettra de raccorder la troisième usine d’eau potable de Keur Momar Sarr au réseau électrique de Sakal dans la région de Louga au Sénégal.

La Société nationale des eaux du Sénégal (Sones) veut connecter la future usine d’eau potable de Keur Momar Sarr (KMS) au réseau électrique à partir de Sakal, dans la région de Louga au nord-ouest du Sénégal. Pour ce faire, l’entreprise publique a commandé une ligne de haute tension de 30 km depuis 2019.

Selon Charles Fall, le directeur général de la Sones, la ligne sera disponible entre octobre et novembre 2020. À en croire ce responsable, la ligne de haute tension de Keur Momar Sarr sera équipée d’un système de pilotage automatisé qui permettra le reporting de l’ensemble des informations aussi bien au niveau de la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec), qu’au niveau de l’usine de Keur Momar Sarr.

L’usine d’eau potable qui sera alimentée par la nouvelle ligne électrique est encore en construction. C’est la troisième station du genre construite dans la localité de Keur Momar Sarr, d’où son nom de baptême « KMS » 3. ‘Les travaux de construction de l’usine sont achevés à 90 %. L’installation devrait être mise en service en 2021’, affirme Charles Fall.

Le gouvernement sénégalais a obtenu des prêts de 424 millions d’euros (près de 279 milliards de francs CFA) auprès de plusieurs institutions financières pour la construction de la nouvelle usine d’eau potable de Keur Momar Sarr. Une fois opérationnelle, elle fournira 100 000 m3 d’eau par jour, extensible à 200 000 m3 d’eau par jour. La nouvelle station desservira 1 million de personnes dans les régions de Louga, Thiès, ainsi que la capitale Dakar. Toujours dans le cadre de ce projet d’eau potable, le gouvernement prévoit d’effectuer 85 000 branchements sociaux.

Lire Plus:  Le Sénégal marque 60 ans d'indépendance sur fond de coronavirus
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *