La livraison du projet d’eau potable Yenne-Popenguine prévue pour mai 2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plusieurs installations d’eau potable entreront en service d’ici fin mai 2021 dans les départements de M’bour et de Rufisque au Sénégal. Charles Fall, le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), a fait cette annonce lors d’une visite sur le chantier le 9 avril 2021.

Nous sommes à quelques semaines de l’échéance concernant le projet d’approvisionnement en eau potable dans les départements de M’bour et de Rufisque au Sénégal. Les responsables de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), qui met en œuvre le projet, annonce pour fin mai 2021, l’inauguration des futures installations.

Le projet qui permettra de résoudre les problèmes d’approvisionnement en eau dans les localités de Popenguine (M’bour) et de Yenne (Rufisque) porte sur la construction d’un forage qui affichera une capacité de 200 m3 par heure. Cette installation en construction dans le village Toubab Dialaw (entre Bargny et Popenguine, Ndlr) sera raccordée à une conduite de transfert vers la localité de Popenguine.

L’eau traitée sera stockée dans un réservoir de 500 m3. Outre Popenguine, l’eau potable sera également distribuée aux populations des localités de Kiniabour, de Toubaba Dialaw (Rufisque) ; ainsi qu’aux ménages dans la commune de Yenne via des bornes-fontaines. « Normalement Yenne est approvisionnée à partir du lac de Guiers grâce à un raccordement à Bargny. Toutefois sa position vis-à-vis du réseau lui est défavorable (au bout), d’où les pénuries d’eau récurrentes », explique Charles Fall, le directeur général de la Sones. Une solution provisoire a déjà été proposée par la Sen’Eau, la nouvelle société d’exploitation et de distribution de l’eau potable en zone urbaine et péri-urbaine du Sénégal à travers son programme d’urgence « Pointe ». Il s’agit de l’installation d’un surpresseur mobile pour booster le débit et approvisionner les villages en hauteur de la commune de Yenne.

Le projet d’approvisionnement en eau potable de Popenguine et de Yenne a obtenu un financement de 2 milliards de francs CFA du Trésor public sénégalais, soit près de 3,05 millions d’euros. Le projet, améliorera à terme, l’approvisionnement en eau potable de 40 000 personnes dans les localités de M’bour et de Rufisque.

Lire Plus:  Le Sénégal invite l’OMS à poursuivre ses efforts
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Plus Populaires