De grandes attentes  autour  la future production du gaz naturel

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Au Sénégal, la production de pétrole et gaz attendue depuis la découverte de plusieurs gisements entre 2014 et 2016 commencera cette année. Un bouleversement pour toute l’économie du pays. Le gaz naturel promet beaucoup de débouchés, à commencer par une nouvelle source d’électricité.

Des trois principaux gisements, c’est le projet Grand tortue Ahmeyim ou GTA qui est le plus avancé. La majorité du gaz issu de ce site sera exportée sous forme liquide vers l’Europe dès la fin de l’année. Le gisement offshore Yaakar Teranga, est lui voué à alimenter exclusivement le Sénégal.

Et c’est toute l’économie sénégalaise qui sera transformée, puisque l’effet devrait aussi se faire sentir sur les budgets des ménages et sur l’industrie sénégalaise. « On peut anticiper même sur les baisses aux consommateurs finales de l’ordre de 30% de ce qu’ils paient classiquement »,  souligne Mohamed Abdallahi Seck de l’Association sénégalaise pour le développement de l’Énergie en Afrique.

« Et cela permettra surtout d’aller vers l’industrialisation, précise Awa Marie Coll Seck la présidente du comité ITIE pour la transparence dans les industries extractives au Sénégal. Que ce soit dans le fer, l’agroalimentaire, la pétrochimie, les engrais. En fait, l’industrie de transformation. »

Selon des professionnels du secteur, le gaz pourrait représenter jusqu’à 80% du mix énergétique sénégalais dans 20 ans. NRGI alerte sur les risques de cette nouvelle dépendance, en prenant l’exemple de l’Algérie. « Le cas de l’Algérie… Des politiques ont été connus pour encourager l’utilisation du gaz et ça a déteint sur les renouvelables. Donc les renouvelables ont été oubliés », avertit-on.

La Banque mondiale estime que l’entrée en production des gisements d’hydrocarbures devrait doubler la croissance de l’économie sénégalaise entre 2022 et 2024.

Lire Plus:  Sénégal : L’APDIK forme les jeunes et les femmes sur les enjeux  de lutte contre la déforestation à Kolda  

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Plus Populaires