Dakar abrite un forum d’échanges sur les opportunités économiques du bassin du fleuve Sénégal

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le forum d’échanges sur les opportunités économiques du Bassin du fleuve Sénégal, s’est ouvert lundi à Dakar, en prélude de la célébration du cinquantième anniversaire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) le 11 mars prochain.

Ce forum d’échanges qui a pour thème : « Modèle d’intégration, espace d’opportunités », vise à mettre en synergie l’ensemble des acteurs intervenant dans cet espace afin de mieux valoriser les ressources qui s’y trouvent », a précisé le haut-commissaire de l’OMVS.

Hamed Diane Séméga a ajouté que le forum « a pour vocation à faire mieux connaître l’OMVS, les opportunités créées par son intervention et surtout à élargir le spectre d’acteurs impliqués dans la valorisation des ressources en eau ».

Le haut-commissaire de l’OMVS intervenait lors de l’ouverture de ce forum d’échanges économiques sur le bassin du fleuve Sénégal, en présence du ministre sénégalais de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam.

Plusieurs directeurs généraux, des présidents de commission d’administration des sociétés de l’OMVS, des diplomates et représentants du secteur privé des Etats membres de l’OMVS ainsi que des partenaires au développement, ont pris part à cette rencontre qui va durer deux jours.

M. Séméga a invité « les acteurs économiques des pays membres à se rapprocher de l’OMVS et à découvrir le potentiel économique créé ».

Lire Plus:  SÉNÉGAL : LA REPRISE MAINTENUE AU 2 JANVIER MALGRÉ LE COVID

Selon lui, ils peuvent relever la vraie valeur ajoutée de la coopération autour du fleuve et contribuer à améliorer les performances de l’économie au niveau régional, national et local.

En ce sens, il a énuméré la disponibilité des terres agraires, l’électrification progressive, les richesses minières de l’hinterland et le transport fluvial… qui sont les trésors du bassin, les leviers d’un emploi massif des jeunes, d’une autonomisation des femmes, d’un réel changement d’échelle dans la vie des populations.

« L’aventure dure depuis cinquante années. Nous avons su tenir le cap et la transformation du Bassin du fleuve Sénégal grâce à son ambitieux programme se basant sur la réalisation de plusieurs ouvrages qui contribuent à son amélioration », a salué le ministre Serigne Mbaye Thiam qui est, par ailleurs, le président du Conseil des ministres de l’OMVS.

Il a cité l’agrobusiness et le développement industriel, l’énergie propre et accessible à bon marché, l’accès à l’eau potable, le transport, le désenclavement du bassin, le projet de navigation…

« L’OMVS doit servir d’exemple et être un cadre de stabilités pour nos pays. Elle doit se réinventer pour améliorer les performances », a plaidé le ministre de l’Eau et de l’Assainissement.

Il a soutenu que « la valorisation de l’OMVS en ressources économique doit être une affaire de tous ».

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le Plus Populaires