Sénégal : L’inclusion par le numérique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Le 24 octobre, le groupe Orange inaugurait l’Orange Digital Center à Dakar. Ce tiers- lieu de l’innovation accompagne les entrepreneurs en herbe, de la formation à l’appui technique jusqu’à l’investissement. Une initiative qui, après Tunis et Dakar doit ensuite rejoindre les filiales africaines, et européennes du groupe, qui créé ainsi une communauté de start-ups connectée nord-sud et sud-sud.
numerique

Si le Sénégal ambitionne de se positionner comme un hub numérique régional, il bénéficie de l’existence d’un écosystème déjà bien avancé dans lequel structures publiques et privées se complètent et redoublent d’initiatives, pour créer des emplois au profit des jeunes et des femmes. 

« L’ODC est un savoir, un savoir-faire et un savoir-être regroupé en un tiers-lieu d’innovation ouvert à tous »

Un objectif que Sonatel Orange, opérateur historique au Sénégal, s’est donné, à travers, entre autres initiatives, un concept qui se veut novateur : l’Orange Digital Center. Après une première réussie, à Tunis, c’est au tour de Dakar,  d’accueillir le dernier né de la politique RSE du groupe. 

Ce tiers-lieu de l’innovation, qui intègre trois espaces, l’école du code ou Sonatel Academy, le Fab Lab Solidaire et l’Innov’Lab, offre aux entrepreneurs en herbe, formation, accompagnement technique, jusqu’au financement. « L’ODC est un savoir, un savoir-faire et un savoir-être regroupé en un tiers-lieu d’innovation ouvert à tous » résume Daouda Diouf, Directeur de l’Académie numérique. 

 « Nous nous inscrivons comme un élément majeur de la transformation numérique »

« Chez Orange Sonatel, nous avons la conviction que l’inclusion numérique et sociale est un élément clé pour améliorer le bien-être des populations et également transformer la performance des organisations. C’est pourquoi nous travaillons sans relâche à bâtir un écosystème qui favorise cette inclusion économique et sociale, explique Sékou Dramé, Directeur général d’ Orange Sonatel. Nous nous inscrivons comme un élément majeur de la transformation numérique. A ce titre nous nous sommes engagés à accompagner l’État du Sénégal à implémenter cette stratégie numérique Sénégal 2025. Cela passe d’abord par la fourniture d’une connectivité enrichie, qui est le socle par lequel cette transformation numérique se fait. Mais également par des initiatives comme la mise en place de cet Orange Digital Center qui est le cadre à travers lequel nous travaillons à l’initiation des jeunes et des femmes au numérique, à développer l’employabilité de ces populations et créer par la même occasion un environnement dans lequel tous les acteurs de cet écosystème numérique pourront échanger. »

 « On entre dans l’Orange Digital Center avec un projet et on en ressort avec une entreprise »

Un projet qui vient enrichir un écosystème numérique sénégalais intégré où acteurs publics et privés contribuent à faire du pays un hub numérique régional. « Nous ne pouvons qu’être satisfait de l’ouverture de cet Orange Digital Dakar qui entre en droite ligne avec la stratégie définie par les autorités sénégalaises à travers la feuille de route SN25 qui vise à faire de notre pays un hub numérique. La plupart des objectifs que nous visons sont pris en compte ici , dont la dimension genre, la culture de l’entreprenariat, la synergie entre les acteurs qui participent à la transformation numérique… Dans cet espace futuriste et inspirant où foisonne l’échange d’expériences, on entre avec une idée et on en ressort avec une entreprise. Avec tout ce que cela comporte comme accompagnement, coaching, financement, se réjouit Mor Ndiaye Mbaye, directeur de cabinet du ministre de l’économie numérique. Dans le contexte de la 4èmeRI, de l’avènement de la 5 G, l’économie numérique s’impose. L’innovation technologique et l’émergence numérique offre des opportunités infinies. La transformation digitale doit rester un booster de notre économie et par un effet d’entrainement un levier de création d’emplois pour nos jeunes. » Et de souligner « le rôle prépondérant du secteur privé dans la stratégie SN25. 73% des actions de la SN25 sont attendues du privé, et 10% à travers des PPP ». 

 Création de 10 000 emplois dans les cinq années à venir, à travers l’implantation, d’ici fin 2020, d’Orange Digital Center dans l’ensemble des filiales africaines du groupe

En attendant, après Dakar, inauguré le 24 octobre, Tunis, en avril dernier, le programme, porté par le groupe français, qui selon son slogan, ne se veut pas comme un simple opérateur mais un partenaire au développement, vise la création de 10 000 emplois dans les cinq années à venir, à travers l’implantation, d’ici fin 2020, d’Orange Digital Center, dans les 16 autres filiales de la zone Afrique et Moyen-Orient du groupe. Avant, preuve s’il fallait le démontrer que l’Afrique est terre d’innovation, d’aller enrichir les filiales européennes du groupe. Et, in fine, de créer une communauté de start-ups connectée, sud-sud et nord-sud pour un partage de savoir-faire, mais également des opportunités de business. 

Source: L’AFRIQUE AUJOURD’HUI

Lire Plus:  Deux centrales solaires produiront l’électricité la moins chère d’Afrique de l’Ouest !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

1 réflexion sur “Sénégal : L’inclusion par le numérique”

  1. Pouvez accompagner les services publiques comme les écoles élémentaires à passer de l’arcaique à l’enseignement numérique.
    Éliminer la craie contre les stylos numériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *