Au Sénégal, graffeurs et hip-hopeurs sortent l’art contre le Covid-19

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Peintres, chanteurs, collectif de la société civile : ils se mobilisent pour diffuser les messages de prévention auprès des jeunes.

Boucles d’oreilles, masque coloré ajusté sur la bouche et les yeux, Madzoo et ses coéquipiers terminent la fresque murale représentant une jeune femme, complété d’un « Covid-19 » écrit en lettres capitales. Dans le quartier populaire de Parcelles Assainies, à Dakar, les cinq artistes de rue ont passé toute la journée à graffer cinq dessins préventifs qui reviennent sur les recommandations sanitaires à respecter pour lutter contre le coronavirus.

Le lundi 23 mars, le Sénégal a déclaré l’état d’urgence et un couvre-feu a été instauré de 20 heures à 6 heures du matin. Dans ce pays où écoles et mosquées sont fermées, les messages doivent pourtant passer. Alors les graffeurs du collectif RBS Crew taguent à la bombe des messages de prévention depuis une semaine sur les murs de la capitale. Ils ont commencé avec les murs extérieurs de l’université de Dakar, à côté de l’hôpital Fann où sont hospitalisés des patients atteints du nouveau virus. Pour avoir un impact direct auprès de toute la population, d’autres équipes du collectif vont réaliser de nouvelles fresques dans les prochains jours. « Notre art est engagé au service de la population, nous avons l’habitude de nous pencher sur les problèmes sociaux, politiques et religieux », explique Madzoo qui s’inquiète de voir les jeunes ne pas prendre le virus au sérieux sur ces terres où l’âge moyen de la population est de 19 ans.

« Levier politique puissant »

C’est aussi eux que cible le mouvement citoyen Y’en a marre avec leur chanson « Fagaru Ci Coronavirus » (« prévenir le coronavirus », en wolof), sortie le 19 mars. « Le hip-hop est un levier politique très puissant et se partage facilement sur les réseaux sociaux », explique le rappeur Simon Kouka, l’un des membres fondateurs de Y’en a marre, qui a préféré le rassemblement à la division en ces temps de crise. Cet engagement fait partie de l’ADN du mouvement, qui s’était déjà mobilisé au moment d’Ebola ou des grandes inondations. Alors ces derniers jours, ils ont aussi distribué du gel hydroalcoolique et des masques dans les taxis, les boutiques et les écoles coraniques.

Une fois le morceau enregistré, les artistes sont même allés le présenter au ministère de la santé pour le faire valider et s’« assurer que les mesures de prévention que nous préconisions dans la chanson sont les mêmes que celles du ministère », confirme Simon Kouka. Se laver les mains, éviter les rassemblements et les salutations ; tousser dans son coude, utiliser un mouchoir et le mettre à la poubelle… A ces messages qui, s’ils sont universels, restent néanmoins essentiels, Simon Kouka a ajouté un couplet de prévention contre les intox sur les réseaux sociaux. « Les jeunes doivent éviter de croire toutes les personnes qui se dressent en experts et induisent les gens en erreur. Le mieux est de nous unir et de suivre les consignes du ministère », martèle-t-il, troquant du même coup sa casquette de contestataire pour avancer vers une union nationale contre la pandémie.

Prendre les choses en main

Souhaitant participer à l’effort national, d’autres artistes sénégalais, à l’instar du rappeur Ngaaka Blinde, ont aussi rejoint le combat. Prenant les choses en main, l’artiste a composé une chanson en collaboration avec une dizaine de chanteurs, « dans le contexte de la pandémie Covid-19 pour sensibiliser la population », sortie le 25 mars.


Lire Plus:  Les sénégalais unis dans la lutte contre le coronavirus
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

5 réflexions sur “Au Sénégal, graffeurs et hip-hopeurs sortent l’art contre le Covid-19”

  1. C’est fou mais en tant que Sénégalais il y a des choses que j’ignorais et que j’ai découvert grace à ce site

  2. Enfin un site ki propose autre chose ! des articles vraiment originaux et qui font du bien au cœur mashaala bravo TeraSenegal vous serez toujours bien recu par le peuple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Plus Populaires